Cloud City
private folder
PEGI
statistical data

Âge : ~100 ans
Chronologie de Cloud City 2177 Snpt
Messages : 174
Date d'inscription : 31/12/2023
Niveau :
XP : 0
[section option="Chronologie de Cloud City 2177"]
[rectangle]Chronologie de Cloud City 2177 Chrono-CC-1[/rectangle][timeline][event date="2077"][highlight]The Rift[/highlight] est le nom donné à la cyber-catastrophe qui a manqué de précipiter le monde vers l’apocalypse. L’Hydre, Intelligence artificielle exceptionnellement puissante déjoue toutes les précautions du web nord-américain et l’infeste dans le but de décimer l’espèce humaine. Les NUSA (New United States of America) s'effondrent avec un bilan estimé à 90% de mortalité en un mois. Même sort pour le Canada. Outre-Atlantique, la NESU (New European States Union) parvient in extremis à isoler son réseau internet avec le déploiement du protocole de sécurité “[highlight]White wall[/highlight]”.[/event][event date="2078"]Un lien de cause à effet est établi par les autorités de la NESU entre l’omniprésence des implants connectés et le potentiel de propagation d’une cyber-attaque telle que celle qui a déboulonné la première puissance mondiale en quelques semaines. Commence alors une politique de “[highlight]déchromage[/highlight]” de la population : les citoyens sont invités, contre dédommagement, à se faire opérer pour retirer leurs appareils cybernétiques connectés au réseau. Ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas sont peu à peu stigmatisés ; un phénomène amplifié par les grands médias, qui maintient à chaud la peur des IA pour convaincre les individus de céder.[/event][event date="2080"][arrow] La SFN (Special Forces of the NESU), alliée à Matratech, se rend en [highlight]Amérique centrale et latine[/highlight]. Ces zones, moins technologiques de base, ont été épargnées par le Rift mais vivent dans une terrible précarité depuis l’effondrement des NUSA. De très nombreux survivants sont rapatriés en Europe en tant que "réfugiés de guerre". Une fois sur le territoire de la NESU, leur destin se trouble : en secret, beaucoup se voient imposer des contrats avec le gouvernement ou avec les corporations locales en échange de leur titre de séjour. Ceux qui refusent et ne parviennent pas à s’échapper sont renvoyés dans leur pays d’origine. Officiellement en tout cas.

[arrow] La ville de Londres se renomme [highlight]Cloud City[/highlight], en l’honneur d’une des dix héros de la NESU ayant élaboré le White wall.[/event][event date="2091"]Les tensions causées par la politique de déchromage sont désormais telles que plusieurs conflits éclatent. Un peu partout sur le territoire de la NESU fleurissent des bastions de guerres civiles opposant forces de l’ordre locales et groupes de chromés réticents.[/event][event date="2096"]Tous les conflits sont terminés, les autorités ont eu gain de cause avec l’intervention de la SFN et de Matratech. Les derniers récalcitrants sont emprisonnés ou écopent de telles amendes que le seul moyen de les payer est de revendre leur chrome au marché noir. Ceux qui ont échappé au système n’ont eu d’autre choix que de rejoindre les milieux de l’ombre.

[hint] Dans certains cas, retirer le matériel cybernétique connecté engendre des séquelles au système nerveux. Il peut y avoir des pertes somatiques (plus de sensation, paralysie partielle, etc…) et une dégradation généralisée des terminaisons nerveuses. Pour ces personnes, il serait impossible de se faire remettre des implants ; ils ne fonctionneraient plus et risqueraient de les tuer.[/hint][/event][event date="2096-2110"]Malgré les interdictions, les vieilles habitudes ont la vie dure. La société est encore fragilisée par la disparition de la puissance qu’étaient les NUSA, le [highlight]trafic d’implants clandestins[/highlight] EXPLOSE. Néanmoins, puisqu’il y a moins de matériel, faute de fabricants officiels, et que les cyberdocs opèrent dans l’illégalité, les conditions sont précaires. Le taux d’incident grimpe en flèche en comparaison aux opérations pré-Rift : infections, rejets violents, séquelles, psychoses… autant de cas qui ne peuvent être traités dans le circuit de santé traditionnel, à moins de vouloir alerter la police. [/event][event date="A partir de 2111"]La population a définitivement perdu confiance dans les opérations cyber en raison des incidents répétés. Elle consent enfin à s’en désintéresser durablement, ce qui accélère le retour à la mode de [highlight]vieilles technologies[/highlight] comme les smartphones. La Carte Bancaire (CB), mise au rebut autour des années 2040, fait son grand retour. Le port de matériel cybernétique est désormais assimilé au monde criminel ou clandestin, qui sont les seuls à continuer les greffes au marché noir.[/event][/timeline][rectangle]Chronologie de Cloud City 2177 Chrono-CC-2[/rectangle][timeline][event date="2133-2136"][highlight]Cinquième guerre des corpos[/highlight]. Osinski et Chengdu Consort, sociétés militaires privées, respectivement polonaise et chinoise, se disputent la place de 2nd mondial. Entre assassinats, manipulations, espionnage, terrorisme et offensives de guerre, les dégâts sont majeurs et font couler énormément d’encre. Au final, Chengdu plie l’échine après une cyberattaque massive qui coule ses ressources bancaires et détruit tous ses softwares. Personne ne sait comment Osinski a réussi, mais on soupçonne fortement l’aide d’un obscur gang de netrunners extérieur à la NESU.[/event][event date="2155"]Création de [highlight]SolarCorp[/highlight], société novatrice en matière énergétique, qui va dès lors révolutionner le marché avec sa capacité à manipuler la fusion nucléaire. [/event][event date="2159"]Le monde a évolué et s’est stabilisé depuis le Rift. Les corporations, de nouveau omniprésentes, poussent dans toute la NESU pour un retour en grâce des implants cybernétiques.[/event][event date="2162"]Le lobbying intensif finit par payer. L’opinion publique remonte et les politiques lâchent du lest. Les "[highlight]consoles[/highlight]" sont remises en vente à prix cassé, uniquement pour un usage domestique, associées aux indispensables paires d’Euroeyes et comprenant les fonctionnalités de base (téléphone, paiement bancaire, etc). Les générations actives, qui n’ont pas connu 2077 sont rapidement conquises et la mode s’emballe. A Cloud City, la mairie va plus loin et autorise de réintégrer les implants et prothèses spécialisés au sein de certaines populations spécifiques (autorités, médecins, postes importants aux corporations…).[/event][/timeline][rectangle]Chronologie de Cloud City 2177 Chrono-CC-3[/rectangle][timeline][event date="2164"]En deux ans, 80% des 21-45 ans sont équipés d’une des consoles approuvées par Eurotech. On parle de neocyber pour qualifier cette génération qui retombe en amour des technologies autrefois bannies.[/event][event date="2167"]Estimant les résultats concluants, Cloud City continue d’être précurseuse et ouvre au [highlight]marché public[/highlight] une gamme de matériel cybernétique spécialisé à des prix très très élevés. Le but officiel est de faciliter la vie de certains métiers : ouvriers, policiers de quartier, détectives, performeurs…[/event][event date="2168"]Mise en service de [highlight]CRISIS[/highlight], nouvel équivalent de ce qu’était la Trauma-team autrefois. Les résultats sont très satisfaisants.[/event][event date="2169"][highlight]Attentat[/highlight] marquant des [highlight]Fireflies[/highlight] sur un immeuble important de Cloud City. Cette attaque aura lieu le jour de l'inauguration d'une nouvelle annexe du [highlight]Cloud City Hall[/highlight], la mairie de la ville. Malgré l’envergure de l’attaque et ses répercussions, il est impossible de retrouver les coupables qui ont complètement détruit la nouvelle annexe. Cela n’empêche pas la nouvelle politique de se poursuivre, bien que cela ait rappelé que redéployer les implants cybernétiques, c’est aussi offrir aux criminels de nouvelles armes de grande qualité.[/event][event date="2171"]Premier cas de [highlight]cyberpsychose[/highlight] civile depuis le retour des implants. Les spectres du passé inquiètent une partie de la population, mais le Maire de Cloud City, officieusement soutenu par les corporations et la NESU, reste positif : il n’y aura pas de retrait des cyberimplants du marché. En revanche, il officialise un projet qui était en préparation depuis quelque temps et voit désormais son utilité avérée : le [highlight]R.E.D[/highlight]. Équivalent de la MaxTac de Night City, ce sont des agents d’élite qui interviennent pour neutraliser les cyberpsychos et autres menaces majeures.[/event][event date="2175"]Remise en service de drones et de Mecca pour certaines interventions militaires de haut vol. Ils sont presque tous produits par Osinski. [/event][/timeline][rectangle]Chronologie de Cloud City 2177 Chrono-CC-4[/rectangle][timeline][event date="2177"]En 10 ans, Cloud City a subi une transformation drastique de sa population. 98% des 21-45 ans sont équipés d’une console et 73% possèdent au moins un implant spécialisé. Si cela a transformé le mode de vie, ce n’est pas sans rappeler les dérives de feue Night City, 100 ans auparavant, avec ses gangs plus féroces que jamais, ses corporations tentaculaires, ses rêves de grandeurs et ses déboires magistraux…[/event][/timeline][/section]