Cloud City
private folder
PEGI
statistical data

Âge : ~100 ans
Groupe : les Mercs Snpt
Messages : 174
Date d'inscription : 31/12/2023
Niveau :
XP : 0
[section option="Les Mercs"]
Groupe : les Mercs D8ks
Les [highlight]mercenaires[/highlight], communément appelés [highlight]mercs[/highlight], sont des indépendants naviguant en zone grise, sollicités pour toute sorte de tâches : vol, assassinat, escorte, protection, kidnapping, coursier, etc. Leurs seules limites sont leurs aptitudes et leur propre sens moral. Rarement en contact direct avec leurs clients, ils récupèrent leur contrat auprès d’intermédiaires appelés des [highlight]Fixers[/highlight].
[tabbar][tab option="principe"]Principe[/tab] [tab option="jeu"]Le devenir[/tab] [tab option="relation"]Répartition[/tab] [tab option="fixers"]Fixers[/tab] [tab option="reput"]Réputation[/tab] [/tabbar] [tabcontent option="principe"][subtitle]Champ d'action des mercs[/subtitle]Piratage, vol de marchandise, vol de données, espionnage, livraison, escorte, assassinat, intimidation, filature, … les mercs sont susceptibles de tout accepter à condition que la somme d’argent proposée soit de nature à les convaincre. Certains ont plus de morale que d’autres, certains ont des méthodes plus radicales que d’autres. À chacun et chacune de trouver sa voie.

[subtitle]Qui fait appel aux mercs ?[/subtitle]Les personnes qui ont un besoin spécifique mais qui souhaitent, pour diverses raisons, éviter de s’en remettre à la police, aux corporations ou aux gangs. Tant qu’une somme d’argent convenable est proposée en échange, tout le monde peut se tourner vers l’option du mercenariat. Il faut d’abord choisir son fixer, lui soumettre sa requête, et il se chargera de dénicher un mercenaire adapté. Un schéma classique d’interaction dans le monde du mercenariat est donc : [highlight]Client <> Fixer <> Merc[/highlight]

[warning] Il n’y a jamais d’échange direct entre le Merc et le client, sauf à la demande du client.[/warning][/tabcontent] [tabcontent option="jeu"]Il n’y a pas de voie toute tracée pour devenir mercenaire. Certains n’y voient que l’argent à se faire, d’autres s’y retrouvent car il peut s'agir de la seule voie possible en dehors de la criminalité pure pour sortir de la misère, d’autres rêvent de se faire un nom légendaire qui résonnera pendant les siècles, d’autres enfin aspirent à vivre comme des chats libres et insaisissables. On trouve alors de tout chez les mercs : des jeunes, des vieux, des ex flics, des membres de gangs affranchis, des corporatistes radiés, … ils ont en commun de soigner deux choses : leur compte en banque et leur [highlight]réputation[/highlight].

[arrow] Le statut de mercenaire est reconnu partout dans la ville et pourtant, il n’a rien d’officiel. Il n’y a pas de dossier à déposer à la mairie, pas de formulaire à déposer, pas d’entretien à passer. Vous êtes merc parce que vous acceptez des missions contre paiement et, surtout, vous êtes merc quand on vous connaît rien qu’en entendant votre nom.

[arrow] Toutefois, s’il n’y a rien d’officiel, les différents fixers, bien que concurrents et souvent territoriaux, se sont mis d’accord sur une chose : créer un sous-réseau leur permettant d’inscrire le nom de TOUS les mercs travaillant avec eux. Vous y êtes fichés dès votre première mission et ce dossier officieux vous suivra pour toujours. Il répertorie vos exploits les plus notoires, vos atouts principaux et note votre réputation. Ces informations permettent aux fixers de vous démarcher, mais il est aussi accessible aux commerçants, qui ont mis en place un système de réduction réservé aux mercenaires.

[hint] Il n’y a alors pas de raccourci chez les mercs : la plupart commencent dans la rue en acceptant tous les boulots qui leur tombent sous la main, puis ils montent des échelons au prix de la sueur et du sang.[/hint][/tabcontent] [tabcontent option="relation"]Dans Cloud City, Il n’y a pas de quartier dédié aux mercenaires. Ils peuvent agir partout, selon leurs besoins et leurs envies. Dans l’océan impitoyable de la métropole, ils naviguent d’un monde à l’autre, dorment dans les bas quartiers, mangent dans New Soho puis négocient un deal sur le canapé en cuir d’un nanti. Ils sont ce genre d'indépendants. Tout le monde a alors une opinion sur les mercs : on les trouve dangereux, stupides, efficaces, utiles, nuisibles, nécessaires, rassurants, négligents, égocentriques, mais au final… personne n’ose attaquer leur système. Dans une ville comme Cloud City, on ne sait jamais quand on pourrait avoir besoin de leurs services.

[arrow] Au yeux des autorités, les mercs sont constamment à la limite de la légalité. On leur pardonne de tuer des cibles dans le cadre d’une mission si celle-ci a un dossier criminel par exemple. On sait que leur réputation ne grimpe que s’ils commettent des actes remarquables - et donc souvent discutables - mais on va fermer les yeux tant que ça ne trouble pas l’ordre civil. Officiellement, la CCP déteste les mercs. Officieusement, plusieurs chefs font secrètement appel à leur service pour arrondir des affaires engluées dans des procédures administratives ou des culs-de-sac juridiques.

[arrow] Pour les gangs, les mercs peuvent être des alternatives pour porter des coups à leurs rivaux sans avoir besoin de se salir les mains eux-mêmes.

[arrow] Il n’y a pas de relations particulières entre mercs. Il y a ceux et celles qui préfèrent la solitude, et les mercenaires qui s’associent pour optimiser leur efficacité. Ces groupements de mercs sont souvent menés par une personne qui assure l’intermédiaire avec les fixers et attribue les contrats aux membres de sa team.  

[warning] Indépendance ne veut pas dire impunité : les mercs sont des intermédiaires et certes, beaucoup ferment les yeux sur leurs agissements. Néanmoins, mieux vaut ne pas titiller de trop près les corporations, les gangs ou les forces armées. Les représailles sont très très douloureuses.[/warning][/tabcontent] [tabcontent option="fixers"]Il s’agit des intermédiaires incontournables qui se positionnent entre le [highlight]client[/highlight] (demandeur d’un service) et le [highlight]mercenaire[/highlight] (qui va exécuter la tâche). C’est donc également lui qui assure le paiement du merc si la mission a été correctement accomplie.

[hint] Les seules rencontres directes client/mercenaire n'ont lieu qu'à la demande du client et via le fixer, c'est d'ailleurs une des rares règles strictes de ce milieu qui en possède peu.[/hint]

Les fixers ont généralement sous la main plusieurs mercs auxquels ils attribuent les contrats selon leur réputation, leurs capacités et leur efficacité. Pour les mercs, il est fortement conseillé de se les mettre dans la poche plutôt que de les avoir à dos. Particulièrement bien connectés, les fixers exercent leur métier d’un peu partout en ville. Comme un accord tacite, il y a seulement un voire deux grands fixers dans chaque quartier de Cloud City. Chacun a ses spécificités, ses préférences et ses excentricités. Ils savent toujours qui contacter et quand. Particulièrement doués pour la contrefaçon, remonter leurs traces est souvent mission impossible. Le plus important pour un fixer est la satisfaction de ses clients. Il pourra parfois verser des bonus si une mission a été particulièrement bien menée.

[hint] Il est aussi à noter qu’il n’y a pas de voie toute tracée pour devenir fixer. Il faut surtout avoir de l’expérience, les bonnes relations et une certaine notoriété dans le quartier où on veut s'installer. Ce n'est d'ailleurs pas forcément un boulot à temps plein, tout du moins au début, car il faut plusieurs années pour devenir un fixer réputé : on peut être flic et fixer, corpo et fixer, etc.[/hint][/tabcontent][tabcontent option="reput"]Lorsqu’on est merc, il n’y a pas que l’argent dans la vie. Oh bien sûr, hors de question de cracher sur des eurosterlings, mais il y a à Cloud City une chose de plus précieuse que le porte-monnaie : la [highlight]réputation[/highlight]. Quand on s’embarque dans ce métier, c’est comme accepter de se coller soi-même une cible sur le front. On ne sait jamais quand on risque d’accepter le mauvais contrat, de mettre le nez dans les mauvaises embrouilles, de fâcher la mauvaise personne, ou simplement de servir de pigeon pour quelqu’un d’autre. La réputation est alors ce qui peut vous prémunir de ce genre de triste scénario. Plus vous multipliez les réussites, plus vous êtes respecté, plus vous êtes recommandé et moins on ose vous prendre pour la perdrix de l’année.

Dans le jargon, une échelle a été déterminée pour évoquer les 5 niveaux de réputation d’un merc. Ceux-ci n’ont rien d’officiel, mais ont pris une telle importance dans le pays que les commerces de toute la ville se sont mis d’accord pour accorder des réductions à partir d’un certain niveau de réputation. Les mercs ne sont pas vraiment approuvés, mais en même temps… Ce n'est jamais mauvais de se les mettre dans la poche.

[arrow] [highlight]NOOB (N)[/highlight]. Terme qui vient du jeu vidéo mais qui, en 2177, réfère à un merc qui vient de commencer sa carrière. A ce stade, on ne vous respecte pas, personne ne croit en vous et les fixers ne vous confient que des petits boulots sans ambition. Malheureusement, il faut passer par là pour se faire les dents et trouver l’occasion de prouver que vous n’êtes pas qu’un “Noob”.

[arrow] [highlight]JUNIOR (J)[/highlight]. Vous avez montré que vous en avez dans le ventre et que ce boulot est fait pour vous. Vous êtes encore loin d’entrer dans les bonnes grâces du milieu, mais vous êtes reconnu comme quelqu’un de capable de mener des missions simples à bien et dans les règles de l’art. En plus, votre nom a intégré le réseau des commerçants, qui vous font une ristourne de [highlight]5%[/highlight] (hors marché noir).

[arrow] [highlight]WOLF (W)[/highlight]. Un loup solitaire, voilà ce que vous êtes. Un merc qui chasse en solo et qu’on n'a pas envie de croiser de nuit, au détour d’un sentier. Vous avez quelques belles réussites à votre actif et les fixers les plus reconnus commencent à s’intéresser à vous. Dans les magasins, vous avez droit à [highlight]-10%[/highlight] (hors marché noir).

[arrow] [highlight]ROYAL (R)[/highlight]. Vous êtes au sommet de la chaîne alimentaire des mercs. Les meilleurs fixers vous font confiance, on vous confie les boulots les plus périlleux/importants, votre simple nom fait trembler les petites frappes et les magasins (hors marché noir) vous font des réductions à hauteur de [highlight]15%[/highlight].

[arrow] [highlight]LEGEND (L)[/highlight]. Ce niveau de réputation n’est que très très exceptionnellement atteint. Il faut accomplir des exploits au-delà de l’entendement pour être adoubé “Legend” et… en être décédé est souvent le prix à en payer.

[warning] Lors de la rédaction de la fiche, vous ne pouvez commencer au maximum qu'au niveau de réputation W.[/warning]

[hint] Il n’y a pas de graduation stricte dans l’évolution de la réputation : c’est au fil des RPs et des réussites d’un personnage que les MJs pourront envisager de lui attribuer le statut supérieur ou non. En moyenne, les mercs restent plusieurs années sur un grade avant de mériter le suivant.[/hint][/tabcontent]
[sousSection option="Pour en savoir plus"][linklist][linkitem option="https://www.cloudcity2177.com/t26-la-ville-de-cloud-city"]La ville de Cloud City[/linkitem]
[linkitem option="https://www.cloudcity2177.com/t34-groupe-la-cloud-city-police"]La Cloud City Police[/linkitem]
[linkitem option="https://www.cloudcity2177.com/t35-groupe-les-outlaws"]Les Outlaws[/linkitem][/linklist][/sousSection][/section]